Télécharger le contenu du site pour une utilisation hors ligne
0%
Annuler le téléchargement
volunter-message-icon
Lutte contre les épidémies: Boîte à outils
pour les volontaires communautaires
Basculer vers responsables des opérations
hamburger icon
Syndrome pulmonaire à hantavirus
volunter-message-icon
volunter-message-icon

Syndrome pulmonaire à hantavirus

Dernière mise à jour 2022-06-07

Informations clés

Transmission

  • Par inhalation d’urine et de déjections de rongeurs diffusées dans l’air. 
  • En se touchant les yeux, le nez ou la bouche après avoir touché les excréments, l’urine ou le nid d’un rongeur.
  • Par morsure d’un rongeur. 
  • Rarement, par contact proche avec des personnes souffrant du syndrome pulmonaire à hantavirus (seulement pour certains germes en Amérique du Sud).

Symptômes

  • Fatigue, fièvre et douleurs musculaires. 
  • Toux et essoufflement. 
  • Près de 4 personnes sur 10 atteintes de ce syndrome en meurent.

Prévention

  • Empêcher que les rongeurs pénètrent dans les maisons ou accèdent à l’eau et aux aliments conservés (y compris à la nourriture pour les animaux, notamment de compagnie)
  • Respecter les pratiques recommandées en matière d’hygiène environnementale (par exemple, jeter ses ordures dans des conteneurs à l’épreuve des rongeurs, réduire au minimum les endroits où ils peuvent faire leur nid) 
  • Respecter les pratiques recommandées en matière d’hygiène dans la cuisine (par exemple, nettoyer les sols et laver la vaisselle immédiatement après usage) 
  • Introduire la mobilisation sociale et la communication pour le changement de comportement 
  • Utiliser un EPP et des désinfectants pour nettoyer les excréments des rongeurs et toute trace de leurs nids 
  • Placer des pièges à rongeurs à l’intérieur et à l’extérieur des habitations 
  • Désinfecter et éliminer correctement les rongeurs morts

Personnes vulnérables

  • Personnes ayant eu un contact avec des rongeurs porteurs du virus et avec leurs déjections et leur urine.

En cas d'épidémie

  • Repérer rapidement les personnes atteintes de ce syndrome et les orienter vers des établissements de santé
  • Accroître la mobilisation sociale et la communication pour le changement de comportement
  • Encourager le lavage des mains avec du savon 
  • Empêcher que les rongeurs pénètrent dans les habitations ou accèdent à l’eau et aux aliments conservés (y compris à la nourriture pour les animaux, notamment de compagnie) 
  • Placer des pièges à rongeurs à l’intérieur et à l’extérieur des habitations 
  • Désinfecter et éliminer correctement les rongeurs morts
  • Respecter les pratiques recommandées en matière d’hygiène environnementale (par exemple, jeter ses ordures dans des conteneurs à l’épreuve des rongeurs, réduire au minimum les endroits où ils peuvent faire leur nid) 
  • Respecter les pratiques recommandées en matière d’hygiène dans la cuisine (par exemple, nettoyer les sols et laver la vaisselle immédiatement après usage)

Évaluation communautaire - questions

Établissez une carte de la communauté et portez-y les informations que vous récoltez. Prenez note d’autres détails.

  • Quand se sont déclarés les premiers cas de syndrome pulmonaire à hantavirus? 
  • Combien de personnes sont atteintes du syndrome pulmonaire à hantavirus? Où? 
  • Combien de personnes en sont mortes? Où? 
  • Combien de personnes vivent dans la communauté ou la zone touchée? Combien d’enfants de moins de cinq ans vivent dans la zone? 
  • Qui sont les personnes vulnérables et où se trouvent-elles? 
  • Comment les membres de la communauté conservent-ils les aliments? (Les rats ou d’autres rongeurs peuvent-ils les manger ou les contaminer?) 
  • Comment les ordures et déchets solides sont-ils habituellement éliminés dans la communauté? 
  • Les autorités ont-elles mis en place un programme de lutte contre les vecteurs? 
  • Les membres de la communauté ont-ils des habitudes ou pratiques risquées en matière de contact avec les rongeurs, morts ou vivants? 
  • Comment les membres de la communauté se débarrassent-ils des rats morts? (Sont-ils enterrés, jetés dans un cours d’eau ou brûlés par exemple?) 
  • Existe-t-il des installations pour le lavage des mains dans la communauté et les centres de santé? De l’eau et du savon sont-ils toujours à disposition? 
  • Où se situent les établissements et services de santé locaux (y compris les soignants traditionnels et communautaires auxquels la population demande conseil)? 
  • Quelles sont les habitudes, pratiques et croyances de la communauté en matière de soins et d’alimentation des malades? Les femmes continuent-elles d’allaiter leurs enfants lorsque ceux-ci sont malades?
  • Un programme de mobilisation sociale ou de promotion de la santé est-il en place? 
  • Quelles sources d’information sont les plus utilisées? 
  • Des rumeurs ou fausses informations au sujet du syndrome pulmonaire à hantavirus circulentelles dans la communauté?