Télécharger le contenu du site pour une utilisation hors ligne
0%
Annuler le téléchargement
volunter-message-icon
Lutte contre les épidémies: Boîte à outils
pour les volontaires communautaires
Basculer vers responsables des opérations
hamburger icon
Grippe (saisonnière et aviaire)
volunter-message-icon

Grippe (saisonnière et aviaire)

Dernière mise à jour 2023-07-20

Informations clés

Différences entre la grippe saisonnière et aviaire

Il existe de nombreux virus de la grippe différents qui se propagent souvent simultanément. La grippe saisonnière est provoquée par divers virus de la grippe qui circulent ensemble chez les humains, en suivant le même schéma cyclique ou saisonnier chaque année. Bien que les virus à l’origine de la grippe saisonnière circulent en permanence, les différentes régions ont tendance à être les plus touchées à des périodes spécifiques, année après année, en fonction de leur position géographique. Par exemple, le nombre de cas de grippe saisonnière culmine généralement entre octobre et mars dans l’hémisphère nord, tandis que le pic de la maladie est en principe atteint entre avril et septembre dans l’hémisphère sud.

La grippe aviaire est un virus qui touche les oiseaux. Dans de très rares cas, un virus de la grippe aviaire peut contaminer une personne ayant des contacts très étroits avec des oiseaux. En principe, les humains ne peuvent pas transmettre la maladie à d’autres personnes. Toutefois, il existe un risque minime que le virus s’adapte et qu’il puisse ensuite être transmis facilement d’une personne à l’autre. Cette situation est dangereuse, car les individus n’auront aucune immunité contre ce virus, étant donné qu’ils n’y ont jamais été exposés par le passé. La grippe aviaire pourrait se propager rapidement et l’ensemble de la population risquerait de contracter la maladie.
Transmission : Grippe saisonnière – par voie aérienne ou gouttelettes, par contact direct ; Grippe aviaire – par contact direct ou indirect avec des muqueuses (par exemple, les yeux, le nez ou la bouche)

** Grippe saisonnière **

  • Lorsque des individus infectés toussent, éternuent, se mouchent ou crachent, ils diffusent dans l’air des particules ou gouttelettes qui sont ensuite inhalées par d’autres personnes
  • Contact direct ou indirect (par exemple, en s’embrassant, en utilisant le même verre ou les mêmes couverts) avec de la salive ou des mucosités nasales infectées

** Grippe aviaire **

  • Contact direct ou indirect avec un oiseau infecté ou des produits contaminés provenant de son environnement, tels que des plumes ou des œufs
    • Par exemple, si une personne touche un oiseau infecté et se touche ensuite le nez, la bouche ou les yeux, elle peut contracter le virus
  • Bien que ce soit rare, il y a des chances que le virus mute après avoir infecté un humain. Si une telle situation se produit, une transmission interhumaine devient possible (selon le même mode de transmission que la grippe saisonnière)

Personnes les plus exposées à des conséquences graves

  • Enfants de moins de cinq ans
  • Personnes âgées
  • Les individus dont le système immunitaire est affaibli ou souffrant d’autres problèmes respiratoires sont les plus exposés à une forme grave

Personnes les plus exposées à la maladie

  • Populations déplacées et celles vivant en situation de surpeuplement

Symptômes

  • Toux et écoulement nasal (éventuellement toux sèche ou expectorations de mucus)
  • Difficultés respiratoires
  • Mal de gorge
  • Douleurs musculaires
  • Fièvre (dans certains cas)
  • Maux de tête (dans certains cas)
  • Fatigue (dans certains cas)
  • Tiredness (sometimes)

Que pouvez-vous faire pour prévenir et lutter contre une épidémie?

Surveillance communautaire et identification des personnes malades

  • Repérer et isoler les malades avant qu’ils ne transmettent la maladie à d’autres personnes

Traitement et prise en charge

  • Orienter les cas graves (les personnes présentant par exemple une forte fièvre, des difficultés respiratoires, une respiration rapide) vers les établissements de santé
  • Prendre en charge et améliorer la situation nutritionnelle des personnes, en particulier celle des enfants
    • Encourager l’allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois 
    • Vérifier l’état nutritionnel des enfants de moins de cinq ans (mesure du périmètre brachial), orienter les cas suspectés de malnutrition vers les établissements de santé et soutenir les programmes de nutrition

Logements et espaces sûrs

  • Réduire le surpeuplement et améliorer la ventilation dans les logements, les lieux de travail et les écoles, si possible

Hygiène des mains et respiratoire

  • Promouvoir une bonne hygiène des mains (lavage avec du savon)
  • Favoriser l’hygiène respiratoire et les bons usages en cas de toux (se couvrir la bouche ou éternuer dans sa manche ou un mouchoir, se laver les mains après avoir toussé ou éternué, ne pas cracher par terre ou en public)
  • Utiliser une protection personnelle (un masque par exemple)

Mobilisation sociale et changement de comportement

  • S’informer des conseils spécifiques formulés par les autorités sanitaires et les autres autorités compétentes
    • Promouvoir les pratiques sanitaires recommandées (notamment la distanciation physique)
  • Donner l’exemple en suivant ces conseils et informer les membres de la communauté des conseils actuels en matière de pratiques sanitaires 
  • Offrir un soutien et encourager les personnes à suivre ces conseils  
    • Essayer de comprendre si et pourquoi les conseils en matière de santé ne sont pas suivis  
    • Sur les conseils de votre superviseur et des autorités sanitaires, travailler avec les communautés pour surmonter les obstacles au respect des conseils de santé et des pratiques recommandées 
       

Cartographie et évaluation de la communauté

  • Réalisez une carte de la communauté.
  • Indiquez les informations suivantes sur la carte :
    • Combien de personnes sont atteintes de la grippe saisonnière/aviaire ? Où ?
    • Combien de personnes en sont mortes ? Où ? Quand ?
    • Qui sont les personnes vulnérables et où se trouvent-elles ?
    • Où se situent les établissements et services de santé locaux (y compris les soignants traditionnels) ?
    • ** Concernant la grippe aviaire ** Où se situent les élevages de volailles ou les marchés aux oiseaux (y compris les marchés où l’on peut acheter des oiseaux vivants ou morts) ?
  • Inscrivez les informations suivantes au dos de la carte :
  • Quand se sont déclarés les premiers cas de grippe saisonnière/aviaire ? 
  • Combien de personnes vivent dans la communauté touchée ? Combien d’entre elles sont des enfants de moins de cinq ans ? ** Concernant la grippe aviaire ** Combien de personnes travaillent en contact direct avec des oiseaux dans les élevages de volailles, sur les marchés, etc. ?
  • Est-il courant que les personnes vivent ensemble dans des espaces surpeuplés ? Les habitations, écoles et lieux de travail sont-ils équipés d’un système de ventilation et d’aération ? 
  • Les enfants sont-ils gravement touchés par la grippe saisonnière/aviaire ? D’autres groupes de personnes (en fonction de l’âge, de la profession, de la zone géographique, etc.) sont-ils gravement touchés ? 
  • Quelles sont les habitudes, pratiques et croyances de la communauté en matière de soins et d’alimentation des malades ? Tenez compte des éventuelles différences de rôles et de responsabilités entre les hommes et les femmes.
    • Les femmes continuent-elles d’allaiter leurs enfants lorsque ceux-ci sont malades ?
  • Un programme de mobilisation sociale ou de promotion de la santé est-il en place ?
  • Quelles sont les sources d’information que les personnes utilisent ou auxquelles elles font le plus confiance ?
    • Des rumeurs ou fausses informations au sujet de la grippe saisonnière/aviaire circulent-elles dans la communauté ? Si oui, quelles sont-elles ?